Yiango

STRESS, SOMMEIL, CONCENTRATION – COMPRENDRE MON SYSTÈME CÉRÉBRAL

Pour bien prendre soin de moi, il est essentiel de comprendre comment je fonctionne !

De quoi mon système cérébral est-il composé ?
C’est l’association du cerveau, de la moelle épinière et des nerfs.

Comment fonctionne-t-il ?
L’alliance du cerveau, de la moelle épinière et des nerfs lui permet de fonctionner correctement en percevant les sensations et en commandant les mouvements :

  • Le cerveau commande les actes volontaires.
  • La moelle épinière distribue les nerfs entre le cerveau et les différentes parties du corps.
  • Les nerfs sensitifs transmettent au cerveau les sensations qui proviennent des organes des sens (œil, oreille, nez, langue, peau)
  • Les nerfs moteurs envoient aux muscles les ordres qu’ils reçoivent du cerveau.

>>>JE TESTE MON SYSTÈME CÉRÉBRAL

Mon cerveau est l’organe le plus vascularisé de mon corps

En 24 heures, il reçoit 2000 litres de sang soit environ 400 fois la masse sanguine totale. C’est par cet intermédiaire que les neurones du cerveau engrangent les nutriments dont ils ont besoin, y compris l’oxygène et qu’ils sont débarrassés régulièrement des “déchets” résultants du métabolisme cellulaire.

Mon cerveau est constitué de 100 milliards de cellules nerveuses : mes neurones !

Ils se transmettent de petits courants électriques qui déterminent le processus de pensée. Chaque neurone possède une membrane et un noyau avec de longs filaments appelés dentrites et axones. C’est par ces filaments que les signaux sont reçus. Au bout de ces filaments, on retrouve le terminaux synaptiques, qui permettent de relier les dentrites entre elles.

>>>JE TESTE MON SYSTÈME CÉRÉBRAL

Les neurotransmetteurs sont indispensables à mon bien-être

Entre les neurones se loge un “espace” que l’on appelle synapse. Pour acheminer les signaux au travers de cet espace, le neurone libère des substances que l’on appelle neurotransmetteurs. Ces messagers chimiques propagent tous les signaux qui permettent la vie en faisant communiquer le cerveau avec le reste du corps. Sans eux, il est impossible de voir, de penser, de comprendre, de se souvenir, d’éprouver des joies ou des peines.

De nombreuses substances servent de neurotransmetteurs

Certaines de ces substances sont directement puisées dans l’alimentation. Elles traversent la barrière qui enveloppe le cerveau et sont captées directement par les neurones. D’autres plus complexes sont fabriquées par le cerveau. Lorsque les neurotransmetteurs sont perturbés, des troubles et des déséquilibres apparaissent.

Le rôle des principaux neurotransmetteurs sur l’organisme

Il est difficile d’attribuer un rôle précis à chacun mais il est possible de faire des liens, par exemple l’acétylcholine intervient dans les mécanisme de la mémoire. Le GABA joue un rôle clé dans le contrôle de l’anxiété et favorise la relaxation. La dopamine crée un terrain favorable au plaisir et aux émotions mais donne aussi l’alerte. La sérotonine joue un rôle essentiel dans la venue du sommeil. L’adrénaline renforce la mémoire mais diminue la réflexion et réagit au stress. Et la noradrénaline, crée un terrain favorable au désir sexuel, à l’apprentissage et à l’éveil.

QU’EST CE QUE LE STRESS ?

C’est une réponse psychologique et physiologique normale aux événements qui remettent en cause mon équilibre personnel.

Le stress une menace ?

Lorsqu’il devient chronique et qu’il envahit le quotidien, le stress menace l’équilibre physique et émotionnel. Il entraîne une multitude de troubles comportementaux, psychologiques, physiques et somatiques. L’exposition prolongée au stress augmente les risques d’anxiété, les troubles de l’humeur, les problèmes de mémoire, de concentration et de sommeil.

Comment ça fonctionne ?

En cas de stress, le système nerveux sympathique se met en marche (accélération du rythme cardiaque, rougissements, transpiration…) et sécrète des hormones (adrénaline, cortisol…). Ces hormones reliées aux récepteurs font réagir toutes les cellules de l’organisme.

>>>JE TESTE MON SYSTÈME CÉRÉBRAL

COMMENT GÉRER MON STRESS ?

Une expérience personnelle
Les facteurs génétiques, les expériences de l’enfance, la personnalité, l’environnement et l’état de santé déterminent les fonctionnements de réponses de l’organisme au stress. Chacun réagit de façon personnelle en fonction de l’interprétation de la situation vécue. Si elle est jugée incontrôlable, imprévue ou menaçante les mécanismes du stress se mettent en place. Il n’existe pas de solutions universelles pour le gérer et chacun doit trouver les siennes. Le stress ne peut pas être supprimé totalement du quotidien, par contre il est possible de le gérer.

Gérer son stress en acceptant la situation
Un exemple concret : imaginer un retard à un rendez-vous important, la situation donne un sentiment de perte de contrôle et génère du stress. Ce retard est du soit au fait de ne pas être parti à l’heure, soit à cause d’un imprévu (circulation trop dense…), dans les deux cas il n’y a plus rien à faire… alors autant considérer cette situation comme normale ! On passe ainsi d’une situation incontrôlable génératrice de stress à une situation acceptable. Le fameux lâcher prise. Ce n’est pas cautionner le fait d’être arrivé en retard, mais tirer un enseignement de cette expérience et anticiper ses prochains rendez-vous pour éviter d’être en retard, en tenant compte des imprévus, impossibles à prévenir !

Des compléments alimentaires et huiles essentielles adaptés
Les plantes, les vitamines et les minéraux sont de précieux atouts pour aider l’organisme à se rééquilibrer.

A QUOI SERT LE SOMMEIL ?

Il est déterminant pour la maturation cérébrale, le développement et la préservation de mes capacités cognitives.

Lorsque l’organisme est en phase de “repos”, les connexions neuronales se réorganisent, ce qui lui permet de s’adapter à son environnement. Dormir permet une récupération physique, psychologique et intellectuelle.

Les bienfaits du sommeil :

  • Maintien de la vigilance
  • Reconstitution des stocks énergétiques des cellules musculaires et nerveuses
  • Production des hormones de croissance et de la mélatonine
  • Régulation de l’humeur et des mécanismes de réponse au stress
  • Gestion des fonctions d’apprentissage et de mémorisation
  • Élimination des toxines
  • Stimulation des défenses immunitaires
  • Et bien d’autres encore …

>>>JE TESTE MON SYSTÈME CÉRÉBRAL

COMMENT ÉVALUER MON BESOIN EN SOMMEIL ?

Les besoins en sommeil
Ils sont sont propres à chacun mais dormir moins de 6 heures par nuit n’est pas bon pour l’organisme. Pour évaluer son besoin en heures de sommeil, choisir une période de 5 à 7 jours sans contraintes horaires. Se coucher quand les premiers signes de fatigue (yeux qui piquent, bâillements…) sont ressentis, dans les mêmes conditions qu’à l’ordinaire (chambre, lumière, bruit…) et noter l’heure. Laisser l’organisme se réveiller naturellement, sans réveil, ni sollicitation. Noter l’heure du réveil, et calculer ensuite le temps de sommeil, en retirant le temps d’endormissement
si celui-ci a duré plus de 15 minutes. Renouveler l’expérience sur quelques jours et faire la moyenne des temps de sommeil pour obtenir le besoin de sommeil journalier.

Quel dormeur je suis ?
un gros dormeur : plus de 9 heures de sommeil par nuit
un dormeur moyen : entre 7 et 9 heures de sommeil par nuit
un petit dormeur : moins de 7 heures de sommeil par nuit

Respecter mes besoins en sommeil
Une fois son besoin de sommeil identifié, il est important de le respecter pour préserver sa santé et son bien-être. Rattraper un manque de sommeil n’est pas vraiment possible, faire une petite sieste ou dormir une petite heure de plus le matin peut aider à récupérer, par contre dormir jusqu’a midi le week-end pour rattraper les nuits trop courtes de la semaine ne fonctionnera pas. La clé d’un sommeil idéal est la régularité !

MA MÉMOIRE ET MA CONCENTRATION

Pour booster ma mémoire et ma concentration il est essentiel de prendre soin de l’ensemble de mon système cérébral

Mémoire, concentration, attention, réflexion sont les témoignages de l’activité cérébrale qui résultent d’une interconnexion massive entre les différentes régions cérébrales.

La mémoire
C’est la capacité à enregistrer et à retrouver les informations stockées. C’est un processus complexe qui fait appel à la compréhension mais aussi aux émotions. Elle dépend également du degré de concentration et d’attention.

La concentration et l’attention
C’est la faculté de l’esprit à se consacrer à un objet ou à une pensée. Elle est exclusive et ne peut se porter que sur une seule chose à la fois, l motivation est son moteur.

MUSCLER MA MÉMOIRE ET AUGMENTER MA CONCENTRATION

Les 4 types de mémoire
La mémoire à court terme est limitée et ne dure que quelques secondes. La mémoire épisodique est associée aux émotions et aux sens, la mémoire sémantique stocke les données et les connaissances et la mémoire procédurale est automatique et permet par exemple de conduire, ces dernières sont toutes les 3 illimitées.

La mémoire et la concentration sont extrêmement liées
Le processus de mémoire est lié à celui de la concentration. La capacité à observer les moindres détails, à scanner l’environnement ou le sujet permet au cerveau de rattacher plus précisément le souvenir aux réseaux de la mémoire. Le stress est le pire ennemi de la mémoire et de la concentration, vient ensuite le manque de motivation et d’entraînement.

Comment fonctionne la mémoire ?
Déterminer sa manière de mémoriser : visuelle (vue), auditive (son), kinesthésique (émotions) permet de muscler plus facilement sa mémoire avec des exercices adaptés et d’apprendre plus facilement en adoptant la technique la plus pertinente pour soi. Pour aller plus loin, de nombreuses techniques de mémorisations et d’ouvrages sur le sujet existent.

>>>JE TESTE MON SYSTÈME CÉRÉBRAL

Post a Comment