Yiango

PEAU – COMPRENDRE MON SYSTÈME CUTANé

Pour prendre soin de ma peau, il est essentiel de comprendre comment fonctionne mon organisme et mon système cutané !

De quoi est-il composé ?

Le système cutané est la surface la plus en contact avec ce que le corps subit : expositions au soleil, coups et blessures, cosmétiques ou encore vêtements… La peau sert de barrière à l’environnement extérieur. Elle se compose de 3 couches : l’épiderme, le derme et l’hypoderme. L’épiderme est la couche la plus fine de la peau. Il est lui-même composé de plusieurs couches et de différents types de cellules. Le derme est la partie moyenne de peau. C’est un tissu très richement vascularisé et innervé. L’hypoderme est la partie la plus profonde de la peau. Son tissu contient une grande quantité de cellules adipeuses.

Comment fonctionne-t-il ?

L’épiderme se renouvelle toutes les 4 semaines environ par l’élimination des cellules mortes superficielles. Durant ce phénomène de kératinisation, les jeunes cellules migrent à la surface, s’aplatissent et se kératinisent. La couche superficielle se dessèche et les cellules mortes sont éliminées par desquamation. Le derme, quant à lui, adhère fortement à l’épiderme. C’est lui qui donne à la peau sa tenue, son élasticité et sa solidité, notamment grâce aux fibres de collagène qui le compose. Les glandes sébacées contenues dans l’hypoderme permette à la peau de se protéger des agressions extérieurs en sécrétant du sébum.

LES INFLUENCES SUR MON ORGANISME

>>>JE TESTE MON SYSTÈME cutané – peau

COMPRENDRE MON SYSTème cutané

Les 3 couches de la peau, l’hypoderme, le derme et l’épiderme jouent un rôle bien précis.

C’est au niveau du derme et de l’hypoderme que prennent naissance les annexes de la peau. Les glandes sudoripares eccrines qui fabriquent la sueur aqueuse, les glandes sudoripares apocrines responsables de l’odeur corporelle et les glandes sébacées qui sécrètent le sébum. Cette couche de sébum à la surface de l’épiderme forme le film hydrolipidique, une véritable barrière de protection de la peau. Les follicules pileux des poils et des cheveux sont toujours associés à une glande sébacées.

Le système cutané est le reflet de l’état mental, la peau réagit au stress en rougissant ou à la peur en se hérissant. Lorsque le mal être est plus profond, la peau peut le révéler par de l’eczéma ou du psoriasis par exemple.

>>>JE TESTE MON SYSTÈME cutané – peau

L’hypoderme

Il a un rôle protecteur, il sert d’amortisseur entre le derme et les os et d’isolant thermique et énergétique par le stockage des graisses. Il a aussi un rôle morphologique en modelant l’aspect de la peau en fonction du sexe, de l’âge…

Le derme

Il est constituée, entre autres, de fibroblastes. Ces cellules synthétisent le collagène indispensable à l’élasticité des tissus. Les histiocytes et les mastocytes jouent un rôle important dans les réactions immunitaires de la peau.

L’épiderme

C’est à l’intérieur que se trouve les kératinocytes, des protéines à l’origine de la solidité de la peau, les mélanocytes qui produisent la mélanine responsable de la pigmentation de la peau et des cellules de Langerhans qui participent au système immunitaire de la peau. Le tiers inférieur de la couche cornée est une véritable barrière de protection face au froid, à la pollution, au soleil, mais aussi à la perte d’eau endogène.

QU’EST-CE QUE LE DERME ?

Le derme est un tissus conjonctif de soutien, son épaisseur varie de 1 à 3 millimètres selon l’endroit du corps. Il est par exemple plus fin sur les paupières, et plus épais au niveau de la plante des pieds ou des mains.

Le derme est un tissu de type fibreux composé de collagène et de fibres élastiques qui sont fabriquées à partir des fibroblastes, un groupe de cellules cutanées particulières. Il donne la résistance et la souplesse à la peau.

La perte des capacités de soutien et d’élasticité des fibres du derme est à l’origine de l’apparition des rides et des signes cutanés du vieillissement.

LE RÔLE DU DERME

Un rôle nutritif

Le derme est composé de vaisseaux lymphatiques et sanguins, ainsi que de multiples terminaisons nerveuses. On retrouve également dans le derme les follicules pileux, ainsi que certaines cellules du système immunitaire. Il contient du collagène et de l’élastine, ainsi que des protéines qui assurent l’hydratation de la peau. Le derme prend en charge la nutrition de l’épiderme par diffusion.

Un tissus multifonctions

En complément de sa fonction de nutrition de l’épiderme, le derme assure l’hydratation en captant l’eau et en agissant comme un réservoir. Il s’occupe aussi de l’élasticité de la peau qui peut ainsi prendre une forme et retrouver rapidement sa forme initiale. Par le phénomène de sudation, il permet également l’élimination des déchets et de certaines substances toxiques. Il agit aussi au niveau de l’immunité en protégeant le corps des agressions extérieures. Enfin il participe aux fonctions de thermorégulation de l’organisme.

Une bonne hygiène de vie

Prendre de bonnes habitudes au quotidien, pratiquer régulièrement une activité physique et adopter une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes, avec des produits complets non raffinés et des oléagineux permettent de rééquilibrer naturellement la peau. La nutrition de la peau se fait essentiellement de l’intérieur !

>>>JE TESTE MON SYSTÈME CUTANÉ – PEAU

QU’EST-CE QUE L’ÉPIDERME ?

L’épiderme est la couche supérieure de la peau la plus exposée aux agressions extérieures.

L’épiderme est très fin, il mesure environ 1 millimètre ! Comme le derme, son épaisseur varie selon les endroits du corps.

A sa surface se trouvent les pores de la peau, qui permettent au sébum et à la sueur de s’évacuer, et aussi à la peau de respirer.

POURQUOI PRENDRE SOIN DE MON ÉPIDERME ?

Une véritable protection

L’épiderme est une barrière imperméable, il se compose de plusieurs groupes de cellules. On retrouve les kératinocytes et les cellules dendritiques, regroupées sous 3 formes : les mélanocytes, les macrophagocytes et les épithélioïdocytes. Tout cet ensemble de cellules forment l’épiderme et protège la peau des agressions extérieures, comme les rayons UVB du soleil ou la pollution, mais aussi intérieures !

Un rôle primordial

Avec sa fonction de barrière protectrice, l’épiderme aide l’organisme à résister aux bactéries et aux micro-organismes légers. Il a une aussi une fonction de métabolisation, ces kératinocytes synthétisent les rayons UVB pour fabriquer la vitamine D3, nécessaire pour fixer le calcium sur les os. L’épiderme est aussi la première chose que l’on voit chez un individu, il donne des indications sur l’état de santé et de bien-être d’une personne. Il joue donc un rôle social et esthétique important et participe à l’état de bien-être d’une personne.

Des compléments alimentaires et des huiles essentielles adaptés

Pour protéger sa peau, lui redonner de l’éclat, la purifier et la nourrir de l’intérieur, les plantes sont de précieux alliés. Choisir par exemple la bardane, la bourrache, la pensée sauvage, l’aloe vera, la carotte, le lavandin super …

>>>JE TESTE MON SYSTÈME CUTANÉ – PEAU

QU’EST CE QUE LE BRONZAGE ?

Le bronzage est le phénomène par lequel la peau prend une couleur plus foncée en réaction à l’exposition aux UVs qu’ils soient naturels ou artificiels. Si une exposition modérée peut être bénéfique pour la santé, il ne faut pas oublier que le bronzage est un mécanisme de défense naturel en réponse à un excès de rayonnement UV. Cet excès peut avoir un effet nocif sur l’ADN des cellules en entraînant des coups de soleil et en favorisant l’apparition de cancer de la peau. Se protéger avec des crèmes solaires adaptés est absolument nécessaire.

Chaque individu né avec un capital soleil: il correspond à l’ensemble des moyens de défense de la peau contre les effets néfastes du soleil. Ce capital n’est pas renouvelable et dépend du phototype de chacun. Une bonne protection doit tenir compte du phototype de chacun.

LE CAPITAL SOLEIL

Phototype I : peau laiteuse (rousse), prend toujours des coups de soleil, ne bronze jamais, très nombreuses
taches de rousseur.

Phototype II : peau claire, prend toujours des coups de soleil, acquiert parfois un léger hâle, nombreuses
taches de rousseur.

Phototype III : peau claire à mate, prend parfois des coups de soleil, bronze toujours (bronzage moyen),
quelques taches de rousseur.

Phototype IV : peau mate, ne prend jamais de coups de soleil, bronze toujours (bronzage foncé), pas de
taches de rousseur.

Phototype V : peau brune, ne prend jamais de coups de soleil, bronze toujours (bronzage très foncé), pas de
taches de rousseur.

Phototype VI : peau noire, ne prend jamais de coups de soleil, pas de taches de rousseur.

Une peau mate, brune ou noire n’empêche pas de développer des cancers de la peau, se protéger reste
nécessaire.

>>>JE TESTE MON cutané – peau

POUR ALLER PLUS LOIN

Je découvre les programmes YIANGO et le programme ENTRETENIR. Avec YIANGO j’agis sur les 3 FORCES de mon ÉQUILIBRE : mon activité physique, mes habitudes du quotidien et mon alimentation. Mon Préparateur YIANGO m’aide à identifier mon besoin principal, et mes problématiques secondaires. Nous décidons ensemble du programme le plus adapté pour moi.

Post a Comment